Protection des personnes atteintes d’albinisme : La Tribune

  • Commentaires : 0
  • Posté par : Roland ALAVO

Depuis 2013, la communauté internationale s’est penchée sur la situation des personnes atteintes d’albinisme. Ainsi en 2014, a été créée par résolution A/RES/69/170 de l’Assemblée Générale de l’ONU, la journée internationale de sensibilisation à l’albinisme célébrée le 13 juin de chaque année. Un dispositif de répression des actes de discrimination et d’atteinte à la personne se met progressivement en place pour protéger les personnes atteintes d’albinisme et faire respecter leurs droits fondamentaux. Qu’en est-il du Bénin ? … Il est vrai que le Ministère des affaires sociales reconnaît enfin l’existence de ces êtres spéciaux, mais force est de constater que sur le plan juridique, aucun texte de loi n’a été spécialement voté ou même initié en vue de punir les meurtres rituels, les enlèvements ou même les comportements discriminatoires dont sont victimes les Personnes Atteintes d’Albinisme. Les dispositifs visant à apporter une aide subséquente aux personnes atteintes d’albinisme sont tout aussi inexistants en ce qui concerne notamment les soins de santé adéquats nécessaires à leur survie. Il est important par exemple que les Personnes Atteintes d’Albinisme reçoivent des soins dermatologiques et ophtalmologiques au moins deux fois par an. Mais la plupart des personnes concernées n’ont pas les moyens de s’offrir ces soins. De même, un soutien psychosocial doit être apporté aux parents des Personnes Atteintes d’Albinisme dès la naissance de leur bébé… Il faut aussi ajouter que l’un des aspects sur lesquels l’Etat devrait intervenir est celui de l’emploi des personnes atteintes d’albinisme. En effet, ces derniers, pour préserver leur santé et éviter le cancer de peau causé par les rayons solaires, ne peuvent et ne doivent que pratiquer des métiers d’intérieur. Mais force est de constater que beaucoup de personnes atteintes d’albinisme exercent des activités qui les exposent au soleil. Il conviendrait qu’une politique d’embauche fondée sur la discrimination positive soit mise en place pour garantir aux Personnes Atteintes d’Albinisme un revenu digne à l’abri de tout risque de cancer de peau.

Pour finir, l’État doit assumer un peu plus de responsabilité en soutien aux efforts des OSC en ce qui concerne les Personnes Atteintes d’Albinisme, en instaurant un système éducatif plus inclusif afin de leur garantir un avenir meilleur.

Sènan E. Ursule AMOUSSOU Juriste/ Commission Béninoise des Droits de l’Homme Mandela Washington Fellowship Alumnae 2017

Auteur : Roland ALAVO

Laisser un commentaire

×